Scroll To Top

15 août : la France en prière

Publié le 10 Août 2012 à 22:55 Église 8 commentaires

Le fait est suffisamment unique pour le souligner : ce 15 août 2012, dans toutes les églises de France, les sanctuaires et les monastères, c’est la même prière universelle qui est récitée. D’habitude, cette prière est le plus souvent préparée localement par des équipes de laïcs et, du coup, différente selon les lieux. Rien de cela cette année puisqu’un seul et même texte sert de support à tous. Précisons qu’il s’agit bien d’une prière et non d’un plaidoyer ou d’un communiqué. Ceux qui voudront y trouver une dialectique ou un argumentaire seront déçus même si le texte reste largement inspiré par l’actualité politique et les enjeux à venir.

Faut-il le redire ? Les catholiques – mais pas seulement eux – sont préoccupés et les sujets ne manquent pas : inquiétude devant la crise économique internationale, gravité des choix sociétaux considérables que s’apprêtent à faire ceux qui nous gouvernent, triomphe apparent d’un modèle financier qui favorise la mutualisation des égoïsmes. Dans une démarche commune, nos évêques souhaitent prier, faire prier et surtout interpeller les consciences.

Proposée par le cardinal Vingt-Trois, président de la conférence des évêques de France, cette prière a aussitôt créé des remous et un début de polémique. Des figures politiques ont même publié des communiqués dignes des plus grandes heures laïcardes de la troisième république.

On se demande si les détracteurs ont tout simplement lu la prière (qui figure plus bas) : est-ce un scandale de prier pour que les hommes soient plus généreux, pour que le sens du bien commun l’emporte sur les égoïsmes ou pour que chaque enfant bénéficie pleinement de l’amour d’un père et d’une mère ? Hier, un tel texte serait passé inaperçu … aujourd’hui il dérange ! Le fait même que la dernière intention de prière, celle pour l’enfant, pose question à certains montre combien les esprits sont désorientés. La meilleure chose à souhaiter à un enfant n’est-elle pas qu’il puisse compter sur l’amour d’un papa et d’une maman ? Avant d’être une intention de prière, ce devrait être une simple question de bon sens !

En se faisant questionnante, l’Eglise montre une fois de plus le meilleur d’elle-même et exerce au service de tous, croyants ou non-croyants, une rôle de veilleur et de vigie pour toute l’humanité.

Le texte de la prière nationale commune du 15 août 2012 proposée par les évêques à tous les catholiques de France :

Frères et Sœurs,
En ce jour où nous célébrons l’Assomption de la Vierge Marie, sous le patronage de qui a été placée la France, présentons à Dieu, par l’intercession de Notre-Dame, nos prières confiantes pour notre pays :

1. En ces temps de crise économique, beaucoup de nos concitoyens sont victimes de restrictions diverses et voient l’avenir avec inquiétude ; prions pour celles et ceux qui ont des pouvoirs de décision dans ce domaine et demandons à Dieu qu’il nous rende plus généreux encore dans la solidarité avec nos semblables.

2. Pour celles et ceux qui on été récemment élus pour légiférer et gouverner ; que leur sens du bien commun de la société l’emporte sur les requêtes particulières et qu’ils aient la force de suivre les indications de leur conscience.

3. Pour les familles ; que leur attente légitime d’un soutien de la société ne soit pas déçue ; que leurs membres se soutiennent avec fidélité et tendresse tout au long de leur existence, particulièrement dans les moments douloureux. Que l’engagement des époux l’un envers l’autre et envers leurs enfants soient un signe de la fidélité de l’amour.

4. Pour les enfants et les jeunes ; que tous nous aidions chacun à découvrir son propre chemin pour progresser vers le bonheur ; qu’ils cessent d’être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l’amour d’un père et d’une mère.

Seigneur notre Dieu, nous te confions l’avenir de notre pays. Par l’intercession de Notre-Dame, accorde-nous le courage de faire les choix nécessaires à une meilleure qualité de vie pour tous et à l’épanouissement de notre jeunesse grâce à des familles fortes et fidèles. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur. Amen

À propos de l'auteur :

Abbé Pierre Amar

Abbé Pierre Amar

Diocèse de Versailles, ordonné en 2002. Licencié en droit et en théologie. Auteur de spectacles pour les familles (www.santosubito.fr et www.princedudesert.fr) et de "Internet, le nouveau presbytère" (Artège, 2016) et "Hors Service" (Artège 2019). De 2013 à 2018, il anime l'émission "un prêtre vous répond" sur Radio Notre-Dame (FM 100.7).