Scroll To Top

Anne Lorraine Schmitt, le prix de la pureté

Publié le 17 Déc 2010 à 20:21 Société Aucun commentaire

Il ne convient pas de commenter la condamnation du bourreau d’Anne Lorraine sur ce blog, ni de discuter du bon fonctionnement de la justice de notre pays… En revanche, n’est-il pas légitime et même nécessaire de saisir l’actualité autour de ce fait tristement appelé « divers » ? Pour tout simplement mettre en valeur la splendeur du témoignage de cette jeune fille ?

En notre siècle et sur notre terre, il existe donc encore des jeunes capables de donner leur vie pour défendre la beauté de la chasteté. Quel exemple et quel témoignage !

La lecture du livre de Frédéric Pons « Un dimanche dans le RER D » (CLD Editions – 2008) nous décrit une jeune étudiante certes brillante et aussi très attachante mais pas une jeune fille modèle. Je veux pour autant retenir une chose. Par son héroïsme, Anne Lorraine rejoint la longue liste des martyres qui soutenus par leur foi et éclairés par leur baptême, savent payer du prix de leur vie le combat de la pureté.

Et si nous prenions exemple sur ce guide dont nous sommes contemporains pour – nous aussi – estimer à sa juste place, et avec les bonnes armes, ce combat pour la Vie ? Anne Lorraine devient un modèle moderne de pureté ; elle peut aider à gagner un combat auquel tout jeune est confronté. Sa vie bien qu’interrompue sur la terre, et de façon abominable, devient féconde par son témoignage et son exemple. Ne laissons pas ce prix inestimable se perdre dans la médiocrité et les lâchetés !

Son exemplarité et son héroïcité ne doivent pas pour autant diminuer ou culpabiliser ceux qui n’arrivent pas à gagner ce combat-la. Bien au contraire, elles pourraient l’éclairer et l’entrainer. Que ses proches trouvent, s’il est possible, un réconfort devant l’exemplarité de cette jeune fille qui aura malheureusement croisé un dimanche (en se rendant à la messe !) le bourreau qui voulait lui voler son trésor. Elle aura défendu son honneur en le payant de son sang.

Elle nous offre désormais le témoignage le plus éminent d’une vie offerte, pour affermir ceux qui peuvent encore lutter pour défendre leur pureté. Gageons que dans l’union de la communion des saints, nous sommes devenus frères et sœurs d’Anne Lorraine. En nous appuyant sur son exemple pour gagner ces combats quotidiens, nous nous présenterons fièrement comme ses héritiers !

À propos de l'auteur :

Abbé Guillaume Seguin

Abbé Guillaume Seguin

Diocèse de Paris, ordonné en 1995. Vicaire en paroisse (Saint-Séverin et Saint-Etienne du Mont), aumônier d'établissements scolaires (Louis-le-Grand, Stanislas) et de routiers scouts, ancien aumônier général de Saint-Jean de Passy. Diplômé de l’Institut Jean-Paul II pour la famille et le mariage (Rome), chargé de mission pour la pastorale de la Santé ; aumônier d'hôpital.