Scroll To Top

Lady Gaga et les religieuses

Publié le 02 Août 2010 à 14:27 Société Aucun commentaire

Le point commun entre Lady Gaga et les moniales du Barroux ? Elles ont désormais le même producteur, à savoir le label « DECCA » !

Des bénédictines françaises bientôt dans tous les bacs

La nouvelle est passée inaperçue durant les mois d’été : des moniales bénédictines françaises ont gagné un concours de chant leur ouvrant les portes d’Universal Music, le premier producteur mondial de disques.

70 monastères d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Afrique étaient en lice. The winner is… les moniales de l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation au Barroux, près d’Avignon ! Le disque est prévu pour novembre prochain et s’intitulera « Voices : chant from Avignon ». La nouvelle fait déjà du buzz sur Internet. On peut donc prévoir un beau succès planétaire pour cet album.

Les religieuses feront elles mieux que les cisterciens d’HeiligenKreuz en Autriche qui ont vendu plus d’un million de leur CD « Music for Paradise » ? Arriveront-elles à dépasser les trois prêtres irlandais qui ont vendu 2 millions d’exemplaires de leur album « The Priests » ?

J’avoue sourire quand j’apprends que le label (Decca) qu’on a proposé aux religieuses est le même que celui de Lady Gaga, Elton John, les Rolling Stones ou U2…

Mais quand j’entends la Mère abbesse, je me prends à souhaiter un beau succès pour cet album. « Au début, nous avions peur que cela puisse remettre en cause notre vie cloîtrée, dit Mère Placide Devillers. Nous en avons parlé à saint Joseph dans nos prières et elles ont été exaucées. Nous avons pensé que cet album pourrait être une bonne chose s’il touche les gens dans leur vie et les aide à trouver la paix ».

Le beau, c’est la splendeur du vrai

Certains esprits chagrins se diront que le premier à se frotter les mains est le producteur : il touchera certes des royalties intéressantes. Les moniales aussi d’ailleurs, selon la loi des pourcentages… tant mieux pour elles et les travaux, très coûteux, qu’elles entreprennent !

Mais il est un résultat, inchiffrable cette fois, qui m’intéresse encore plus et qui reste dans le cœur de Dieu. C’est le nombre de ceux et celles qui seront touchés par la voix des moniales et se laisseront peut-être approcher par le mystère de leur vocation. Epouses du Christ, elles chantent leur Seigneur huit fois par jour et bientôt sur des milliers de CD. Je prie pour que ce chant puisse ouvrir de nombreux cœurs tant il est vrai qu’aujourd’hui comme hier, le beau est la splendeur du vrai.

Pour découvrir l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation c’est ici 

Pour découvrir l’album « chant from Avignon » c’est

À propos de l'auteur :

Abbé Pierre Amar

Abbé Pierre Amar

Diocèse de Versailles, ordonné en 2002. Licencié en droit et en théologie. Auteur de "Internet, le nouveau presbytère" (Artège, 2016), "Hors Service" (Artège 2019), "Prières de chaque instant" (Artège 2021) et de divers spectacles (Jean-Paul II, Charles de Foucauld, Madame Elisabeth). De 2013 à 2018, il anime l'émission "Un prêtre vous répond" sur Radio Notre-Dame. Depuis sept. 2019, il répond à "Pourquoi Padre ?" sur KTOtv.