Scroll To Top

Nos livres de l’été 2021

Publié le 02 Juil 2021 à 09:17 À lire, à voir Aucun commentaire

Saine et sainte habitude, commencée en 2011, il y a tout juste 10 ans : proposer à tous dix livres pour mettre à profit la période estivale. Voici donc notre sélection d’ouvrages, pas forcément tous récents, à glisser dans un sac ou une valise, cet été.

Pour vous aider à faire votre choix, nous avons trié ces dix ouvrages en trois thèmes.

Se laisser émouvoir par un récit inspirant

Des diables et des saints de Jean-Baptiste Andrea. Ce très beau roman fait entrer son lecteur dans l’énigme de la vie de Joe, un vieux pianiste virtuose qui ne joue que sur les pianos publics des gares. Il semble attendre quelqu’un. Et si nous nous invitions dans son histoire ? Un récit sur l’enfance et l’adolescence, un roman plein de poésie et de joie, une aventure humaine en compagnie de personnages tout en finesse. Vous rirez et vous pleurerez avec le héros, et vous approfondirez aussi le secret du bonheur (L’Iconoclaste, 364 pages, 19 €).

Tanaël et le livre de vie du père Matthieu Dauchez. Le premier roman de ce prêtre de Manille, directeur de la fonction Anak qui vient en aide aux enfants des rues, bien connu des lecteurs de Padreblog. Un récit plein de souffle qui décrit la rencontre qui va changer la vie d’un jeune adolescent. Et qui pourrait aussi changer la vôtre (Plein Vent, 320 pages, 14.90 €).

Le grand bonheur de Nicolas Diat. Dans un récit exceptionnel, l’écrivain pousse les portes de l’abbaye bénédictine de Fontgombault pour faire découvrir la vie des moines et nous aider à comprendre le mystère du bonheur si doux qui les habite. Un voyage auprès de ceux qui proclament au monde une vérité essentielle : Dieu est l’unique nécessaire (Fayard, 342 pages, 21.90 €).

L’Enfer de Gaspard Koenig. Ce petit conte philosophique qui se lit très facilement nous emmène dans le monde imaginaire d’un réseau international d’aéroports. L’enfer n’est pas toujours là où on l’attend… L’auteur nous entraîne avec humour et légèreté à regarder notre monde avec un regard lucide pour y démasquer les pièges qui se cachent derrière la technique et la recherche du confort (L’Observatoire, 144 pages, 17 €).

Stimuler sa réflexion

Quinze secrets pour dynamiser votre paroisse afin qu’elle devienne missionnaire de Bertrand Lethu. En ces temps où les paroisses sont invitées à opérer une conversion pastorale dans une perspective missionnaire, cet ouvrage tombe à pic. L’auteur y propose de nombreuses démarches concrètes, réalisables et parfois originales pour que nos communautés soient toujours plus vivantes, attirantes et accueillantes. Venez donc ouvrir cette boîte à idées missionnaire ! (Yeshouah éditions, 162 pages, 15 €).

L’idolâtrie de la vie d’Olivier Rey. Ce bref essai philosophique donne des clés pertinentes et originales pour relire la  période que nous sommes en train de vivre. Plus d’un an de crise, des bouleversements sociaux et humains tels que la société n’en avait plus connu depuis longtemps, des limitations inédites des libertés publiques et individuelles : cela mérite de s’y arrêter un peu, de prendre de la hauteur et de construire une critique pertinente de notre époque (Tracts Gallimard, 56 pages, 3.90 €).

La guerre des idées d’Eugénie Bastié. Pour rédiger son livre, cette journaliste a mené une enquête de trois ans. Avec elle, on constate que la vie des idées en France a toujours été houleuse, allant autrefois jusqu’au duel. Pourtant, de nos jours, on préfère dénigrer et déconsidérer l’opposant, sans même débattre. Eugénie Bastié tente de comprendre ce qui s’est passé chez les intellectuels de tous bords, à la fois par des récits journalistiques retraçant leurs évolutions ainsi qu’avec des fiches de synthèse sur les éléments fondateurs des mouvements actuels. Une plongée passionnante au coeur de l’intelligentsia, la France racontée au travers des idées qui l’agitent et des personnages qui les incarnent. Un livre bien construit, utile… et inquiétant (Robert Laffont, 312 pages, 19 €).

Nourrir son coeur en (re)lisant un classique

Les Confessions de saint Augustin. Un monument de la littérature chrétienne qui a largement influencé la culture occidentale : un modèle pour tous les récits autobiographiques et les récits de conversion. Docteur de l’Église, saint Augustin nous convie à une profonde méditation sur son itinéraire et sur le rôle de la mémoire dans la vie spirituelle. Dans un même élan de prière, l’évêque d’Hippone confesse ses péchés et proclame les louanges de Dieu. Une lecture parfois difficile mais profondément nourrissante (GF, 384 pages, 5.40 €).

Jésus de Nazareth (3 volumes) de Benoît XVI/Joseph Ratzinger. Vous souhaitez profiter des vacances pour approfondir votre connaissance des évangiles avec des perspectives à la fois historiques et spirituelles ? Ces livres sont faits pour vous ! Avec pédagogie, Benoît XVI nous offre une magnifique synthèse de sa réflexion sur la figure de Jésus de Nazareth, en faisant dialoguer le Nouveau Testament avec l’Ancien. Cet ouvrage magistral constitue une excellente école pour (mieux) lire la Bible (Parole et Silence, Opera Omnia. Jésus de Nazareth. La figure et le message, Volumes 1-3, 650 pages, 39 €).

Le déclin du courage d’Alexandre Soljénitsyne. Un discours prophétique et visionnaire, tenu en 1978 par le célèbre dissident russe. Un texte qu’il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie, et que l’abbé Amar a déjà évoqué dans un podcast (Belles Lettres, 72 pages, 9.90 €).

Retrouvez enfin sur ce lien la liste complète et mise à jour des livres que Padreblog recommande d’avoir dans toute (bonne) bibliothèque !

À propos de l'auteur :

Padreblog

Padreblog

Lorsqu'un texte est signé par plusieurs ou tous les prêtres du Padreblog, c'est sous ce compte que l'article est publié.