Scroll To Top

Trisomie 21 : la vidéo qui fait du buzz

Publié le 18 Mar 2014 à 18:28 Éthique Un commentaire

Si vous l’avez vu, alors vous faites partie des 900.000 personnes qui – à ce jour – ont visionné ce clip. En moins de huit jours ! Le « buzz » du moment, c’est en effet la vidéo « dear future mom » / « chère future maman » à l’occasion de la journée de la trisomie 21, le 21 mars 2014.

Réalisée par de jeunes Européens porteurs de la trisomie 21, cette vidéo est bouleversante, pleine de paix et de joie. Sur la page Facebook de Padreblog, vous êtes déjà plusieurs milliers à l’avoir regardée. L’un d’entre vous dit avec justesse qu’elle est « magnifique à pleurer ».

Pour beaucoup de mamans enceintes, pour beaucoup de papas, l’annonce d’un diagnostic de trisomie pour l’enfant qu’ils attendent est une immense souffrance. Cette vidéo leur est adressée, et à travers eux, à tous ceux qui croient et pensent qu’être trisomique, c’est être condamné à avoir une « sous-vie ». Sans nier les difficultés, cette vidéo dit avec force que toute vie vaut la peine d’être vécue. Elle ne culpabilise pas, mais encourage et donne l’espérance !

En regardant « dear future mom », on a envie de porter dans la prière tous les parents qui sont confrontés à l’annonce du handicap de leur enfant. Et aussi de soutenir toutes les initiatives qui donnent une place à la fragilité de chacun dans notre société.

L’air de rien, cette campagne pose aussi une autre question. Car la généralisation du diagnostic prénatal – conçu au départ pour mieux préparer l’accueil de l’enfant ou mieux soigner – a conduit dans les faits à l’élimination massive des enfants trisomiques avant leur naissance. Pour supprimer la maladie, on supprime les malades. C’est commode mais c’est une triple régression : éthique, humaine, scientifique. Le professeur Jérôme Lejeune, découvreur de la trisomie 21, l’avait bien compris en s’exclamant : « pour les sauver, je dois les guérir ! ».

Partageons cette vidéo sans hésiter. Elle nous rappelle une vérité essentielle : toute vie est précieuse. Et peut-être une autre encore : cette fragilité, visible extérieurement chez certains, nous l’avons tous en commun, d’une façon ou d’une autre. Savoir l’accueillir et lui donner une place, c’est donc l’affaire et le défi de tous !

[Addendum 21 Mars 2014 ; 23h : la vidéo a été vue plus de 3 millions de fois !]

À propos de l'auteur :

Abbé Pierre Amar

Abbé Pierre Amar

Diocèse de Versailles, ordonné en 2002. Licencié en droit et en théologie. Auteur de spectacles pour les familles (www.santosubito.fr et www.princedudesert.fr) et de "Internet, le nouveau presbytère" (Artège, 2016) et "Hors Service" (Artège 2019). De 2013 à 2018, il anime l'émission "un prêtre vous répond" sur Radio Notre-Dame (FM 100.7).