Scroll To Top

Je crois en Dieu… mais ne le dites pas à ma femme !

Publié le 04 Fév 2011 à 16:53 Culture 2 commentaires

C’est un autre titre possible pour « qui a envie d’être aimé ? » un film qui sort mercredi 9 février dans tous les (bons) cinémas ! Produit par Anne Giafferi, il raconte l’histoire d’Antoine, un brillant avocat à qui la vie sourit : jolie femme, deux beaux enfants, une belle carrière. Mais voilà… il arrive à Antoine une chose complètement inattendue et bouleversante, à laquelle il ne s’attendait pas, sa femme non plus d’ailleurs : Antoine se met à croire en Dieu !

Préparez-vous à un bon moment de cinéma !

Ce qui est étonnant, c’est qu’il ne se passe rien d’extraordinaire dans la conversion d’Antoine. Pas d’extase, ni de miracles. On n’y rencontre pas non plus de héros ni de martyrs comme dans « Des hommes et des dieux » le film aux plus de deux millions de spectateurs. Encore moins d’anges et d’apparitions ! Pas de quoi en faire un film finalement, hein ?

Si vous avez lu « Catholique Anonyme », le livre du producteur de télé Thierry Bizot qui relate cette histoire, alors vous savez déjà tout. Le livre a d’ailleurs connu un réel succès. Thierry y raconte l’histoire de sa conversion. Il est « néo-chrétien » c’est-à-dire, selon lui, « non pratiquant, non convainquant, non convaincu » et reçoit un soir une étrange invitation : le professeur de son fils lui propose de venir à une catéchèse pour adultes, à deux pas de chez lui.

Intrigué plus qu’autre chose, désireux de lui faire plaisir, il participe pendant deux mois à ces séances. Dans une vraie salle catho… ne me dites pas que vous n’avez pas deviné ! Et bien, SI ! Tout y est : quelques « bras cassés », l’ambiance over ringarde, la salle pas accueillante et le curé pas super glamour. C’est pourtant là qu’il fait une rencontre. Une rencontre qui change toute sa vie. Il rencontre Dieu !

On souhaite plein de succès à ce film. Non pas seulement parce qu’il est merveilleusement interprété et qu’il interroge sur le sens de la vie. Non pas seulement parce qu’il est réalisé par Anne Giafferi qui n’est autre que la femme de Thierry Bizot et qu’elle n’est pas croyante. Mais surtout parce qu’il fait partie de ces films à l’efficacité redoutable pour le cœur : on se sent meilleur après les avoir vus. On a envie de changer le monde, d’aimer Dieu et son prochain. Je sais pas pour vous mais moi… ça me plait !

Découvrez ici la bande annonce du film :

À propos de l'auteur :

Abbé Amar

Abbé Amar

45 ans. Diocèse de Versailles. Licencié en droit et en théologie, il est curé de la paroisse de Limay (78). Auteur de spectacles pour les familles (www.santosubito.fr et www.princedudesert.fr) et de "Internet, le nouveau presbytère" (Artège, 2016). Depuis 2013, il anime l'émission "un prêtre vous répond" sur Radio Notre-Dame (FM 100.7).